0_1527582005432_Le droit se meurt.jpg

Le veau aux hormones, ce type de scandale sanitaire serait-il sanctionné par la Justice aujourd’hui ?
Dans les années soixante dix, un trafic d’hormones à l’échelle nationale est démantelé. Un homme en est à l’origine : Alain Bressy. Magistrat pénaliste, il est juge d’instruction à Bordeaux. Il invente la fonction de juge de l’environnement en recevant les plaintes des associations de consommateurs et de protection de l’environnement, sans qu’elles aient besoin de passer par le procureur. C’est lui qui instruit l’affaire contre ces trafiquants d’hormones, ces produits « miracles » qui retiennent l’eau dans les chairs et permettent de la vendre pour de la viande. Pour son enquête, il lance l’élevage de veaux testés avec les différents produits de la panoplie industrielle de l’alimentation pour bétail. Au cours de sa carrière, il enseigne à l’Ecole Nationale de la gendarmerie de Fontainebleau et forme les gendarmes de l’environnement.

Aujourd’hui, il porte un spectacle inédit, le Droit se meurt.

Par la magie du théatre, il nous interpelle toutes et tous. Car, il pose la question de la suppres- sion et de l’extinction de nos droits, celui de l’environnement, bien sûr, mais aussi de tous les autres. Au 21 me siècle pourrait-on encore instruire un dossier comme celui sur le veau aux hormones ?

Quelle chance de l’entendre et de le voir sur scène à Locquirec, salle Bilzic de la mairie vendredi 1er juin à 20 h 30 !

Vous voulez défendre vos droits et la démocratie toute entière, ne manquez pas la brillante et jubilatoire leçon d’un maître du droit. Non, le droit n’est pas triste ! Alain Bressy sait le rendre pertinent et truculent pour notre bien à tous et pour le bien commun. Il nous livre les clés de la résistance à une société de plus en plus oppressive. Et tant mieux s’il passe pour un blaireau ! Ce n’est pas son animal fétiche pour rien.

Sauvegarde du Trégor
Contact : 06 12 74 34 56