Pour les Grands :

Bad Man de Dathan AUERBACH :

0_1558600914879_Bad man.jpg

On dit que, passé quarante-huit heures, les chances de retrouver une personne disparue sont quasi nulles. Deux jours pour ratisser les bois alentour, frapper à toutes les portes, remuer ciel et terre. Passé ce délai, l’espoir n’est plus permis.

Eric, trois ans, a disparu il y a cinq ans. Peu à peu, les affichettes ont jauni, les policiers se sont désintéressés de l’affaire, la vie a repris son cours dans cette petite ville désaffectée de Floride.

Pas pour Ben, le grand frère de la victime. Qui ne s’est jamais remis du drame. Qui a vu sa famille sombrer. Mais qui n’a jamais cessé ses recherches.

Recruté en tant que magasinier de nuit dans le supermarché même où Eric a disparu, Ben sent que les lieux ont quelque chose à lui révéler. Quelqu’un sait où est son frère, une personne qui prend un malin plaisir à se jouer de lui. Qui ? Le directeur qui n’a jamais collaboré à l’enquête ? Ses collègues auxquels il a accordé trop vite sa confiance ? Mais il y a plus que ça, une présence impalpable, diffuse, qui brouille ses pensées… Qui est ce bad man dont l’ombre inquiétante plane sur la ville ?

Tout le bleu du ciel de Mélissa DA COSTA :

0_1558600995275_Tout le bleu du ciel.jpg

Petiteannonce.fr : Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple. Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Une écriture vive et alerte, des dialogues impeccables, des personnages justes et attachants qui nous emportent jusqu’à un dénouement inattendu, chargé d’émotions. On ne sort pas intact de ce récit magnifique, mené de main de maître par Mélissa Da Costa, une jeune auteure de 28 ans, qui a toujours écrit et publie là son premier roman.

On s’était donné Rendez-vous de Céline ROUILLE :

0_1558601104034_On-s-etait-dit-rendez-vous-dans-dix-ans.jpg

Adolescents, Valentine et Benjamin s’étaient fait la promesse de ne pas laisser le temps ternir leur amitié. Dix ans plus tard, alors qu’elle est sur le point de se marier, Valentine part à la recherche de cet ami perdu de vue.

Les retrouvailles sont heureuses et les souvenirs affluent, effaçant les années. Mieux encore : la jeune femme devient très vite amie avec Lauren, la compagne de Benjamin. Trop vite ? Peu à peu, Valentine est perturbée par cette nouvelle amitié : Lauren devient exigeante, tyrannique, insupportable.

En quelques mois, la vie de Valentine est empoisonnée par cette relation très toxique. Ne parvenant plus à faire face, elle décide de tout quitter pour se réfugier, seule, au bord de la mer. Dans ces conditions, Benjamin voudra-t-il tenir la promesse d’être toujours là pour elle ?

Pour les Jeunes :

L’ Académie d’Amélia DRAKE :

0_1558601170758_The-Academy.jpg

Elle a douze ans.

Elle s’appelle Twelve

Elle est la douzième orpheline à avoir été recueillie par l’Institut Moser lors de l’Année Noire – année record des abandons.

Twelve rêve d’entrer dans l’une des Académies officielles que compte la ville de Danubia, parmi celles des Musiciens, des Alchimistes, des Scribes… Mais à la suite d’un étrange examen d’admission, elle découvre qu’elle est destinée à intégrer une Académie secrète, parallèle : celle des Voleurs. Là, parmi de fantastiques créatures (golems et géants), Twelve va apprendre comment tromper, falsifier, fabriquer des poisons, voler…

Les trois étoiles de Gwénaëlle BOULET :

0_1558601636258_51cgNgMC00L.SX332_BO1,204,203,200.jpg

les 3 etoilesTarek est syrien. Depuis que la guerre a éclaté, son pays est devenu dangereux et ses parents décident de fuir pour la France. Avec la famille de son meilleur ami, Ahmed, ils se mettent en route. Tarek laisse derrière lui sa maison, ses affaires, et son autre meilleur ami, Elias. Un long et dangereux périple les attend jusqu’à Paris…

Rien n’est réel dans cette histoire, et pourtant tout est vrai : l’environnement, les sentiments, les émotions. Grâce à la douceur et à la subtilité de l’écriture de l’auteure, le jeune lecteur peut percevoir les contours d’une tragédie sans y être associé. Il s’identifie à Tarek, part avec lui sur les chemins chaotiques de l’exil, ressent sa peur, mais aussi son espérance.

Ce récit est la création de Gwenaëlle Boulet, journaliste de profession, qui a reçu comme une balle en plein cœur la détresse de ceux qui, en Syrie ou en Irak, ont dû fuir un conflit qu’ils ne comprenaient pas. Plutôt que faire un reportage plaçant le monde réel sous un microscope, elle a choisi de passer par la fiction pour raconter l’aventure d’une famille syrienne.

L’oiseau de brindilles d’Agnès BERTOU MARTIN :

0_1558601676814_L-oiseau-de-brindilles.jpg

Ce matin-là, sur une plage de Birmanie, Manila se retrouve seule. Dans une vague de colère, la mer d’Andaman a tout emporté.

Alors, avec quelques brindilles, Manila tresse un oiseau pour lui tenir compagnie. Et le voilà qui prend vie, sous le regard envieux d’un prince cruel arrivé sur les lieux.