0_1455301796490_resolutions.jpg !
Les fêtes viennent de se terminer, la galette des rois touche à sa fin, et pour certains « l’heure des bonnes résolutions » est venue : « en 2016, je prends en main mon alimentation ». Très bien. Mais par quoi commencer ?

1. Je décide de prendre en main mon alimentation, maintenant

Être acteur de son alimentation, c’est un peu comme changer de travail ou de pays, ça peut bousculer au début ! Effectivement, tout changement nécessite de sortir de sa zone de confort et de trouver de nouveaux repères à travers la répétition de ces changements. Mais finalement, quel est le sens d’une bonne résolution alimentaire ? Celui du dernier régime à la mode ? C’est pour beaucoup le meilleur (ou le pire) des moyens pour se mettre une pression autour de cette résolution, parmi la liste de toutes les autres. On bouscule tout, on tient quelques jours ou semaines, voire quelques mois et on revient… au point de départ. Avec la démotivation en prime. Si la bonne résolution était justement de vous autoriser à prendre en main votre alimentation en profondeur certes, mais surtout en douceur ? A votre rythme, selon vos priorités, en débutant par ce qui est le plus facile et motivant pour vous parmi ces quelques conseils.

0_1455301820658_nutrition1.jpg
2. Je mange en conscience

Conseil simple, voire évident, me direz-vous. En théorie, oui. En réalité la vie active amène certains à avaler le petit déjeuner à toute vitesse voire à le zapper, l’heure du déjeuner est alors utilisée pour aller faire ses courses ou pour s’entraîner, le repas est ainsi « gobé » en quelques minutes. Le grignotage des produits sucrés tout au long de l’après-midi est alors de rigueur, jusqu’à l’heure du dîner où toute la famille se retrouve autour du repas principal et convivial de la journée.
Nous nous sommes complétement déconnectés de notre rapport à l’alimentation : pour certains, il s’agit d’un acte automatique destiné à couper la sensation de faim et à s’apporter un plaisir artificiellement entretenu, alors que pour d’autres l’hyper-contrôle les amène à une orthorexie croissante. Là aussi, la voie du juste milieu représente celle de l’équilibre : consacrer minimum 20min à chaque repas, en considérant ce moment à part entière, dans le plaisir et la conscience de ce que vous mettez dans votre assiette, donc dans votre corps, représente une étape préalable indispensable à une alimentation santé sur le long terme. Rappelez-vous, vous êtes ce que vous mangez.

0_1455302073716_plaisir en mangeant.jpg

3. Je prends du plaisir

La notion de plaisir alimentaire est par définition relative et multifactorielle. Depuis plusieurs décennies, l’offre alimentaire a été totalement bouleversée et le plaisir est devenu celui de la dépendance aux produits sucrés, au sel, aux matières grasses modifiées et autres additifs. Au point que de nombreux régimes se positionnent aujourd’hui autour du « sucre détox ».

Redécouvrir le gout originel des aliments, en prenant le temps de les cuisiner, de les assaisonner d’épices et d’aromates de qualité, en privilégiant des cuissons respectueuses de l’intégrité nutritionnelle des aliments (vapeur douce, wok, etc.) et en retrouvant** le plaisir d’acheter local** est essentiel.

Beaucoup considèrent que manger ainsi est source de frustration et de manque de plaisir. Ne nous méprenons pas : il s’agit pourtant là de la véritable alimentation, celle du bon-sens, du langage de nos cellules.

La difficulté est souvent de dépasser l’étape, transitoire, de la réduction des produits transformés et aux goûts entretenus pour choisir une alimentation de qualité sélectionnée à partir d’aliments bruts.

Vous pouvez donc avancer à votre rythme, en commençant par ceux que vous aimez le plus et en allant piocher des conseils pratiques pour cuisiner simplement et sainement. Rome ne s’est pas construite en un jour, au même titre qu’un champion du monde ne le devient pas en quelques jours, mais après des années d’entraînements. Constater les bienfaits des premiers conseils mis en place vous permettra de faire évoluer progressivement votre alimentation. A moins que vous ne souhaitiez adopter une rupture avec vos anciennes habitudes car votre tempérament est ainsi. A vous de choisir !
Quelle que soit la vitesse à laquelle vous souhaitez évoluer, gardez du plaisir, celui de la convivialité et du lien social de l’alimentation.

De même qu’il est essentiel de vous accorder des jokers réguliers (ce qui ne signifie pas « systématique » !), en conscience. Encore une fois, l’alimentation est un merveilleux moyen de prendre soin de votre santé environ 3 fois par jour, 365 jours par an, ce pendant toute une vie.

0_1455302573883_consommons local.jpg

Rendez prochainement pour la suite